Décès du journaliste Ali Baklouti

Illustre journaliste, pionnier de la presse régionale, Ali Baklouti est décédé dans la nuit du dimanche à lundi, à Sfax. Fondateur de la revue mensuelle La Gazette du Sud, dont le premier numéro était paru, il y a 46 ans, le 1er janvier 1975, puis du mensuel en langue arabe Chems Al-Janoub, il a largement contribué à la promotion d’une presse régionale indépendante et de qualité, couvrant l’actualité du sud tunisien.

Enseignant de profession, parfaitement bilingue, Ali Baklouti était depuis son jeune âge féru de journalisme. De sa plume raffiné, il multipliera articles et interviews qu’il publiera dans divers journaux avant qu’il ne soit choisi par le quotidien L’Action en tant que correspondant à Sfax. Assurant la couverture des matchs de football, il élargira son rayon aux différents aspects de la vie culturelle, sociale, économique et politique. La page de Sfax que L’Action publiera chaque jeudi pendant de nombreuses années sera un rendez-vous incontournable pour des lecteurs de plus en plus nombreux.

Pour enrichir cette page, Ali Baklouti fera appel à de jeunes plumes qu’il ne manquera pas d’encadrer et d’encourager : Jamil Chaker, Mohamed Ksouda, Taoufik Habaieb, etc. Quand il décidera en 1974 de fonder son propre journal, il s’appuiera sur ce noyau enrichi par Rafik Ben Zina, Ali Hammami et d’autres jeunes journalistes. La Gazette du Sud verra ainsi le jour. Ali Baklouti aura le mérite de la maintenir contre vents et marrées, de faire éclore tant de vocations et de promouvoir la vie régionale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.